YouTube durcit une nouvelle fois les conditions pour monétiser ses vidéos YouTube. Après l’imposition du seuil des 10 000 vidéos, voici 3 changements apportés par YouTube qui sont censés améliorer la qualité de l’inventaire publicitaire YouTube.

Objectif pour YouTube : « Brand Safety »

Google avoue lui même sur son blog officiel que 2017 a été une année difficile, avec plusieurs problèmes touchant la communauté YouTube et les partenaires publicitaires. En effet, de nombreux annonceurs ont critiqué YouTube suite au différents scandales apparus en 2017.

Les polémiques causées par de grands YouTubeurs (PewDiePie, Logan Paul, …), l’apparition de contenus dérangeants sur YouTube Kids ainsi que les publicités diffusées à côté de contenus violents, racistes, sexistes ou faisant l’apologie du terrorisme en 2017 ont obligé YouTube à réagir de nouveau. 

 

En 2017, YouTube avait modifié sa politique en obligeant les chaînes à avoir au minimum 10 000 vues pour être monétisées et en ajoutant plus de membres du personnel pour examiner les vidéos. Pourtant, cela n’a pas suffit pour les annonceurs qui souhaitent plus de sécurité pour leur marque.

C’est pourquoi YouTube a annoncé l’arrivée de 3 changements significations

3 critères plus strictes pour la monétisation des vidéos

YouTube va créer un nouveau programme pour son réseau de partenaires pouvant monétiser leurs vidéos, YouTube’s Partner Program. Ces 3 nouvelles règles seront à la base de ce nouveau programme.

Minimum d’abonnés et de temps de visionnage

Dès le 20 février prochain, les chaînes YouTube qui souhaiteront faire partie du programme de monétisation des vidéos vont voir leurs conditions changées. Elles devront maintenant compter au minimum 1 000 abonnés et 4 000 heures de visionnage de vidéos au cours des 12 derniers mois pour être éligibles aux annonces.

Cette nouvelle règle s’appliquera aux comptes existants ainsi qu’aux nouveaux comptes. Le nombre de vues cumulées n’aura plus aucun impact sur l’éligibilité d’un compte à la monétisation.

Vérification des vidéos faisant partie du réseau « Google Preferred »

Google Preferred, le programme YouTube qui permet aux marques de diffuser uniquement des annonces en fonction des 5% de contenu les plus populaires, est facturé comme le meilleur programme du site pour son contenu premium.

Bien que ces annonces publicitaires soient limitées à une petite partie des canaux vidéo, les vidéos individuelles des créateurs ne sont pas vérifiées. Cela peut être un problème pour les marques: pensez à la vidéo controversée « Suicide Forest » de Logan Paul qui a fait sortir la star de Google Preferred ou des messages antisémites de PewDiePie qui ont poussé les marques à abandonner ses vidéos.

Pour éviter de tels problèmes, YouTube procède désormais à une sélection manuelle de chaque vidéo pour les chaînes Google Preferred, ce qui devrait réduire le nombre de vidéos isolées diffusées par YouTube. Selon Google, les chaînes et les vidéos de Google Preferred seront vérifiées d’ici la fin du mois de mars.

Plus de transparence sur les placements publicitaires

YouTube va mettre en place un système de sécurité à 3 niveaux concernant la diffusion des publicités YouTube :

  1. Sécurité élevé : Pour les marques qui sont sensibles à l’endroit où leurs annonces apparaissent
  2. Sécurité moyen (par défaut) : Pour les annonceurs qui souhaitent contrôler leur ciblage tout en ayant accès à un nombre important de vidéos
  3. Sécurité faible : Pour les annonceurs qui favorisent la diffusion massive de leurs publicités.

Google a également annoncé travailler en partenariat avec Integral Ad Science (IAS) et DoubleVerify afin de fournir des rapports sur la sécurité des emplacements publicitaires. Dans le même objectif, Google explore des partenariats avec OpenSlate, comScore et Moat en 2018.

Nul doute que ces 3 changements et l’orientation de YouTube envers la qualité des emplacements publicitaires aura des impacts sur les performances de nos publicités vidéos. C’est une bonne nouvelle pour l’ensemble des annonceurs qui vont bénéficier de plus d’outils de contrôle sur les emplacements et d’un inventaire publicitaire de meilleure qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.