Le 23 février, Facebook a annoncé quelques changements concernant la monétisation des vidéos sur Facebook avec les Ad Breaks et l’ajout des Facebook Ads vidéos dans l’Audience Network.

Facebook Ads Video via l’Audience Network

L’Audience Network est un service qui place les annonces Facebook sur des sites Web et des applications tiers. En mai, Facebook avait annoncé un test Audience Network pour les annonces vidéo in stream. Nous pouvons maintenant promouvoir des vidéos via les éditeurs du réseau Audience Network, à la fois sur mobile ou desktop.

Facebook, en essayant de rassurer les annonceurs, promet de diffuser ces annonces vidéos sur l’Audience Network de façon rapide et fiable. Si cette promesse est tenue, nous devrions avoir des résultats sensiblement similaires entre chaque réseau. Pour évaluer et comparer ce réseau, il faudra s’attarder sur le taux de lecture de la vidéo et pas seulement sur le CPM (ou eCPM). Nous verrons donc dans le futur si l’Audience Network est un réseau de qualité qui permet de diffuser des vidéos de façon pertinente.

Les éditeurs qui respectent les normes de qualité de Facebook pourront monétiser leur stock de vidéos intégrées sur leur site web avec l’Audience Network. Tous les annonceurs qui réalisent des campagnes avec objectif « Vues de vidéos » pourront maintenant avoir accès à ce nouvel inventaire publicitaire.

Approbation des éditeurs d’applications mobiles

Afin de rassurer encore plus les annonceurs, Facebook décrit le processus d’approbation des éditeurs d’application mobile sélectionnés pour accueillir les publicités de l’Audience Network. Facebook décrit ce processus en 5 étapes :

  1. L’éditeur doit être disponible au sur les plateformes de téléchargement d’applications Apple Store ou Google Play Store.
  2. L’éditeur est ensuite soumis à un examen humain des écrans de l’application. L’examen permet de voir si l’application respecte bien toutes les politiques et standards demandées par Facebook, dont celles de l’Audience Network en particulier. Facebook vérifie également que l’application fait partie des catégories autorisées, soit pas de pornographie, jeux, violences, etc…
  3. Facebook va ensuite vérifié si l’éditeur est fiable. Soit savoir si l’application est d’assez bonne qualité et performante pour la promotion d’une marque.
  4. L’éditeur est ensuite accepté et accède à l’Audience Network. Il peut ainsi diffuser des Ads provenant de Facebook.
  5. Facebook continue de surveiller les éditeurs présents sur l’Audience Network via des contrôles automatiques et manuels en termes de respect des politiques, de qualité et d’intégration de l’application.

Enfin, pour renforcer la confiance, Facebook a même diffuser une liste d’Apps ayant une grande portée et présentes sur l’Audience Network :

Applications présentes dans l'Audience Network de Facebook
Applications présentes dans l’Audience Network de Facebook

Rien d’étonnant donc au niveau des contrôles effectués, c’est même la moindre des choses. Cela n’assure donc pas une visibilité complète sur les emplacements où les annonceurs seront diffusés ni une garantie sur les résultats publicitaires. Cependant, Facebook assure favoriser l’emplacement publicitaire le plus rentable en fonction du budget établi et des réseaux disponibles.

Arrivée et test des « Ad Breaks » en Facebook Live

Les « Ad Breaks » vont permettent aux créateurs de vidéos de se rémunérer via de courtes pauses publicitaires au sein de leur vidéo. Pour le moment en test sur certains diffuseurs de vidéos live, cela permettrait à ces diffuseurs de se rémunérer via la publication de vidéos sur Facebook de la même manière que sur YouTube.

Les créateurs de vidéos devront dans un premier temps avoir au moins 2 000 abonnés avant de pouvoir monétiser leurs vidéos. De plus, la diffusion d’Ad Breaks ne sera possible que si 300 téléspectateurs simultanés ou plus sont réunis sur le Facebook Live.

Exemple d'un Ad Break sur Facebook Live
Exemple d’un Ad Break sur Facebook

Dans ce cas, il suffira pour l’auteur de la vidéo de cliquer sur une simple icône « $ » dans le Live composer.

La « pause publicitaire » ne durera pas plus de 20 secondes et ne sera possible qu’après au minimum 4 minutes. Elle sera ensuite renouvelable toutes les 5 minutes.

Pour l’instant, seuls certains créateurs de vidéos américains ont pu participer à la bêta des Ad Breaks, mais cela risque d’arriver très prochainement partout dans le monde. Vous trouverez plus d’infos sur ces Ad Breaks ici.

Ad Breaks pour les annonceurs

Cet ouverture du marché va également amener de nouvelles possibilités pour les annonceurs vidéos. Ils vont ainsi pouvoir profiter d’un inventaire vidéo plus fourni, d’un nouveau format publicitaire et de nouveaux ciblages affinitaires.

Le fait que les publicités soient réalisées en direct, il serait intéressant pour Facebook d’affiner ces ciblages en fonction des évènement couverts par les créateurs de vidéos ou type d' »émissions » diffusées.

Nous allons donc bientôt pouvoir affiner nos ciblages selon le type de vidéos ou le type de créateur de vidéo. En ce qui concerne les vidéos publicitaires, elles ne devront pas excéder 15secondes.

Ad breaks dans les vidéos à la demande

Facebook annonce également qu’ils commencent à tester les nouveaux formats de pub vidéo Ad Break dans les vidéos à la demande. Cela permettra de placer de courtes pauses publicitaires dans les vidéos téléchargées ou existantes sur Facebook.

A voir si le format sera aussi bien accueilli sur les Vidéos à la demande que sur les Facebook Live. Cela paraît plus compliqué, ce qui peut logiquement engendrer de moins bonnes performances des publicités.

Pour le moment, seulement une poignée de partenaires aux États-Unis participent à ce test. Selon les résultats de ces premiers tests, nous pourrions pouvoir essayer une première version de ces Ads dans les prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.