Après une première expansion au Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande et l’Australie et un lancement aux Etats-Unis, Apple continue d’étendre ses Search Ads. De nouveaux pays sont disponibles sur la plateforme depuis le 17 octobre.

L’App Store d’Apple a annoncé l’expansion de ses annonces Search Ads pour le Canada, le Mexique et la Suisse.

Qu’est ce que les Apple Search Ads ?

Apple a lance ses Search Ads pour l’App Store il y a un peu plus d’un an, avec un premier test aux Etats-Unis puis au Royaume-Uni, en Nouvelle-Zélande et en Australie.

Les Apple Search Ads sont la version iOS des annonces mots-clés lancées en 2015 par Google pour les appareils Androïd (sur la plateforme Google Play). Dans les deux cas, ils vont permettre d’acheter des mots-clés afin de promouvoir son application et la faire télécharger par les utilisateurs.

Les Apple Search Ads sont générées automatiquement à partir des métadonnées de l’application.

Les annonceurs définissent un budget de campagne quotidien et/ou un budget total sur une période. Les annonces apparaissent en fonction des requêtes de mots clés spécifiées par les annonceurs, ainsi qu’en fonction des ciblages choisis par l’annonceur.

Pour le moment, une seule annonce maximum est affichée pour chaque recherche.

Avantages et inconvénients des Apple Search Ads

Avantages des Apple Search Ads

La réduction dès la première utilisation

Un des premiers avantages est bien évidemment le crédit offert de 100 USD offert pour les annonceurs qui souhaitent commencer à communiquer avec les Apple Search Ads. Cette offre est toujours valable et sera appliquée aux nouveaux pays.

La plateforme et le paramétrage des campagnes

Comme toutes les interfaces Apple, l’interface pour créer des campagnes Apple Search Ads est simple et efficace.

Apple Search Ad Campagne

L’outil de recherche « Search Match » permet de trouver des mots clés pertinents automatiquement. Il est comparable aux campagnes DSA d’Adwords mais pour les application iOS.Apple Search Ad Groupe d'Annonces

A l’instar des campagnes Adwords, il existe un outil de suggestion pour sélectionner ces mots clés,  avec un indicateur de popularité pour ajouter manuellement ses propres mots clés. Il est également possible d’ajouter des mots-clés négatifs à ses campagnes.

Il est possible de cibler en fonction de critères démographiques tels que le sexe, l’âge et l’emplacement géographique. Les annonceurs peuvent également séparer les enchères par type d’appareil (iPhone ou iPad). Enfin, on peut également cibler en fonction de l’audience, comme par exemple les internautes n’ayant pas encore téléchargé l’application promue.

Les performances globales

La plateforme n’étant pas mondialement lancée à l’heure actuelle, il est donc difficile de comparer. Cependant, il semble que les premières expériences des différents annonceurs montrent des meilleurs coût par installation et taux d’installation que les plateformes Twitter et Adwords.

Ce coût compétitif risque d’augmenter avec la popularité de la plateforme et des Apple Search Ads.

Les données d’utilisation d’app

Une autre caractéristique particulièrement importante dans le monde de la promotion d’applications est la possibilité de s’intégrer à d’autres plateformes pour s’assurer que la valeur est déterminée et mesurée après l’installation.

Heureusement, Apple propose également cette fonctionnalité pour évaluer au mieux les téléchargements acquis. Ce n’est pas seulement l’installation qui est importante, mais la façon dont vous les utilisateurs continuent à utiliser l’application.

Inconvénients des Apple Search Ads

Les rapports trop légers en données

Pour le moment, les reporting ne permettent pas de remplir leur rôle et donc rendre compte des résultats de façon claire. Impossible d’illustrer les résultats ou m^me d’afficher une ligne de total…Tout est à faire manuellement en téléchargeant au préalable les données.

Les possibilités d’optimisation

Enfin, il manque encore beaucoup de fonctionnalités et de possibilité d’optimisation. Du moins celles que l’on connaît via les autres plateformes publicitaires d’achat de mots-clés telles qu’Adwords ou Bing Ads.

Par exemple, il manque encore des fonctionnalités telles que :

Etc…

Il faudrait également ajouter la possibilité de sélectionner ou modifier certains éléments de façon groupée.

Bref, ces améliorations seront sûrement bientôt mises en place. Après tout la lateforme n’est pas totalement lancée et il reste donc du travail. Nous avons cependant hâte de l’utiliser afin de la comparer aux autres campagnes d’installation d’application. Faites-nous part de votre ressenti si vous avez déjà eu l’occasion de tester les Apple Search Ads !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.